Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je pense à une chambre et toutes les chambres se télescopent. Mes deux maris ont dû se concerter quand ils me disaient : « pour une photographe tu n’es pas très observatrice » … J’ai du mal à leurs expliquer ma façon de regarder… citer Kafka :

« Photographier est une façon de se chasser les choses de l’esprit », ce qui est clair est pour moi « l’image vient à moi et je la cueille » n’est pas très clair mais je sais ce que je veux dire et ça me suffit.

Des chambres, car je ne peux pas en choisir une, j’en ai que des bribes, le fauteuil massif en tissu vert et bleu avec le repose-pied qui prenait tant d’espace dans ma petite chambre d’enfant.

La chambre aux volets en bois avec la lumière filtrée par des trous en forme de cœur, qui gênait terriblement mes yeux, l’année ou un charlatan m’avait prescrit des lentilles permanentes. 

La grande chambre avec neuf lits, au plafond peint avec une lumière bleue qui la nuit, adoucissait l’obscurité et où après avoir mouillé le lit, j’appelais maman mais il n’y avait que silence.

La pièce sombre et étriquée où tout le malheur était arrivé mais aussi la grande chambre donnant dur le Mékong où mon bienaimé me souriait en m’enlaçant.

Une chambre c’est pour dormir, le lit doit être confortable, la tête au nord, les draps blancs, la lampe de chevet bien orientée.

Ce sont aussi des sortes d’ilots où je peux vivre en autarcie avec mes livres, calepins, téléphones, ordis, bouffe, boissons, un petit radeau ancré au sol ou à l’occasion, je recevrais volontiers comme une princesse d’antan.

Une chambre, même magnifique, avec vestiges de splendeur ou splendeurs actuelles, n’est que fugace, seule reste la petite boule que je deviens quand lassée des fracas du monde, je m’y retire tranquille pour lire et rêvasser.

Corinne-Olga

Tag(s) : #Textes de participants, #cotentin 2019, #chambre, #Corinne Olga

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :