Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poèmes lus lors de la nuit de la lecture à la Médiathèque de Mortagne-au-Perche
 
Ici
 
Ici dans ma vallée, les vagues sont de silence
Parfois, le froissement des nuages au passage des lisières 
Ici, une nuit absolue, glacée, criblée d'étoiles
Une nuit qui vous rapproche du ciel
Ici, où la solitude a un autre nom
Je le cherche encore
 
*    *    *
 
Transparente
 
J’ai volé un paysage et je m’y suis installée pour l’hiverTransparente
Pour n’être ni l’objet ni le sujet
Et encore moins l’auteur
Mais simplement l’hôte de ce qui suivra
Quand on a si peu et trop à la fois
La somme de ses peurs, son indigence et vingt-six lettres
Que dire du néant, de l’attente et de ce que l’on appelait l’amour ?
  
Posée sur l’herbe sèche, ma table d’écriture
Comme une arche d’alliance
Pour révéler que rien n’existera que le poète n’ait nommé
Que la clameur du monde est dans le trait, dans sa rupture
Le blanc immense de la page
Car c’est dans l’absence que se révèle la présence
Que se dévoile, comme sur le paysage
Cette rivière où, l’été, penchée dans son ombre
J’écrivais du temps, le visage à venir
 
Sybille de Bollardière
Terre d'élection poèmes
La Passagère 2018 
Tag(s) : #terre d'élection, #poèmes, #Nuit de la lecture, #Sybille de Bollardière

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :