Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si j’avais trainé mes guêtres sur un tas de neige, vous m’auriez sans doute écrasé de votre pas négligent. Mais voilà, ce matin il pleut.

En ce dernier jour de février, j’ai vainement attendu l’hiver qui n’est jamais venu, zaï zaï zaï zaï.

Fatiguée par un manque carabiné de ma dose quotidienne de flocons, les poils pendants sur mes huit pattes décharnées, je me suis laissée emporter par une bourrasque de mars pour atterrir sur une grande feuille verte à laquelle mes filaments se sont accrochés.

Autant s’en fichait-il de m’appeler hypogastrura nivicolla, autant son laurus nobilis me laissait de glace. D’autant que sous son air vernis, il n’inspirait que très peu la gourmandise. Même pas un repas de gueux.

Je me suis décidé à user de ma furca pour sauter çà et là sur mon hôte indifférent. Dans mon radar carré, apparaissaient des branches charnues, des prémices de fleurs blanches compliquées, des bourses de graines fanées. Enfin, rien de bien appétissant.

C’était un dimanche, vers 15h. Que voulez-vous que fît un collembole épuisé ? La sieste, bien sûr.

Je me suis calé entre un sépale décharné et un pétale peu étalé et j’ai fermé mes soixante-dix-sept yeux. Oui, je sais ce que vous allez me dire, mais j’en ai perdu un en me battant avec un Dominicus Bobulus, un yourcenar un peu bourru, pas trop commode depuis son sevrage de nicotiana tabacum.

J’aime pas qu’on me traite de gastropode, alors je lui filé un coup de rostre. C’est comme ça que j’ai perdu mon œil. Remarquez, il ne me manque pas tant que ça. Je ne sais pas lire.

A la fin de ma sieste, une feuille erratique m’a frappé. Il manquait vraiment d’élégance ce végétal prétentieux. L’air s’est chargé d’humidité. Le laurier noble s’est ouvert pour me montrer un bout de ciel, des constructions aux toits gris.

Tout à coup, le cadre s’est bouché. Une chose rose s’est approchée avec une sorte de bille brillante. Et au fond, un trou noir.

L’œil était dans le laurier et regardait le collembole.

 

Valérie W.

Tag(s) : #Textes de l'atelier, #Textes de participants, #Valérie W., #Autobiographie et Nature

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :